COMPENDIUM CULTURAL POLICIES AND TRENDS IN EUROPE
Print this Page
Print this Page
EN DE FR  Council of Europe LOGO  ERICarts LOGO

Le process recherche sur la participation culturelle et l'accè à  la culture

Dans un effort pour permettre un meilleur suivi du rôle de la participation culturelle dans le processus global de la gouvernance démocratique, l'Assemblée parlementairee du Conseil de l'Europe (APCE) a proposé, en Janvier 2012, l'élaboration d'indicateurs appropriés. En 2013, une Conférence ministérielle du Conseil de l'Europe sera tenue à Moscou qui se penchera également sur les questions de la participation culturelle.
 
Depuis quelques années, les défis posés par ce sujet ont été prises par la Communauté de la pratique du Compendium, y compris par des catégories améliorés dans les profils de pays et un certain nombre de nouveaux tableaux comparatifs. Ils sont aussi un sujet principal du Groupe d'expert Compendium sur «L'Accès et la participation culturelle» nouvellement formé et plusieurs de ses membres (Vladimir Bina, Mikko Lagerspetz, Victoria Ateca-Amestoy/Anna Villarroya Planas, Andrew Ormston et Kalliopi Chainoglou) ont présentés de premières évaluations à l'Assemblée Compendium qui a eu lieu a Helsinki le 29 Juin 2012. En 2013, les résultats des travaux du groupe doivent être reflétés dans cette partie de la section thèmes.
 
L'événement CultureWatchEurope (CWE) du 30 Juin 2012, avec le titre - participation culturelle et l'accès à la culture - à partir d'indicateurs vers des politiques pour la démocratie - a pris la forme d'un think-tank où les décideurs politiques et les chercheurs ont examiné la question de l'accès à la culture et la (non-) participation culturelle. Un rapport de synthèse de l'événement CWE a été écrit par Tommi Laitio.
 
Dans ce contexte, le problème de l'élaboration d'indicateurs appropriés est d'un grand intérêt et a été mis en évidence dans une proposition préparée par Vladimir Bína: «Indicateurs sur la participation culturelle et l'accès à la culture». Des questions méthodologiques ainsi que de définir les contributions potentielles du Compendium, d'autres plates-formes ou organismes de recherche et des experts individuels pour atteindre cet objectif ont été abordées également par d'autres orateurs, y compris, mais sans s'y limiter, Elena di Federico, Péter Inkei, Susanne Keuchel, Colin Mercer et l'éditeur du Compendium Andreas Wiesand.
 
À Helsinki et à des occasions ultérieures, la proposition de Wiesand «Commençons maintenant un Helsinki processus derecherche sur la participation!» a été accepté comme une sorte de feuille de route pour les prochaines activités de recherche, en particulier en ce qui concerne les enquêtes comparatives, et les efforts futurs pour atteindre un éventuelle indice composite sur la participation culturelle en Europe, dont l'évaluation et l'interprétation devraient être complétées par des informations sur les traditions et les réalisations nationales ou régionales, les tendances démographiques, les processus basés sur les technologies numériques et d'autre intelligence de fond. Afin d'atteindre les premières véritables indices comparatifs, Wiesand suggére 10 étapes pour un «Helsinki processus de recherche sur la participation» (durée environ 3-4 ans):

  1. Identifier les enquêtes / statistiques de participation culturelle existante (national) et les institutions responsables (organisée par l'Etat, par les conseils des arts ou par des instituts indépendants);
  2. Accès du contenu (questionnaires et résultats) de ces enquêtes afin de trouver les différences et les points communs - reposant sur l'essentiel de Vladimir - menant, si possible, a un modèle amélioré d'un future indice de la participation (avec des chiffres de sondages existants et compatibles dans 3 à 5 pays);
  3. Identifier des partenaires potentiels (ministères, conseils des arts et d'autres) dans les pays sans enquêtes nationales ainsi que les établissements dispensant des statistiques complémentaires (EAO, Eurostat, etc);
  4. Invite ceux identifiés dans 1. et 3. ci-dessus pour une première conférence où les résultats de 2. sont présentés et une feuille de route pour la coopération future est approuvé (dirigé par un groupe d'experts);
  5. Développer un outil flexible de sondage avec des «exigences minimales» (un ensemble de semblables questions fondamentales doivent être posées dans autant de pays que possible - que ce soit dans le cadre des grandes enquêtes de participation existantes, dont la plupart sont déjà présentées dans le «Compendium», ou dans la forme bon marché de «bus» questions ajoutées à d'autres enquêtes sur la population plus générale dans les pays où ce type de recherche est encore manquantes);
  6. Départ d'une phase de test avec des enquêtes qui utilisent ces questions dans un certain nombre de pays (8-10);
  7. Evaluer les conclusions de la phase de test et de diffuser les résultats sous une forme attrayante, facile à digérer (pour obtenir l'appui et la participation d'autres pays) tout en n'excluant pas les améliorations nécessaires de l'outil, en particulier en ce qui concerne l'information plus détaillée sur la participation culturelle «active» ou sur les pratiques des personnes issues de l'immigration;
  8. Inviter à un 2ème conférence où l'outil est en cours d'amélioration et d'autres fournisseurs de données complémentaires participent, conduisant à un «consortium européen de participation culturelle» (CEPC);
  9. Réalisation et évaluation d'une deuxième série de sondages avec un outil amélioré (couvrant plus de pays), ce qui conduit à un premier Indice CEPC;
  10. Réaliser régulierement des enquêtes compatibles au CEPC et de publier le (les) index (es) bi-annuellement.

Depuis que le Conseil de l'Europe ou CWE ne sera pas en mesure de fournir (tous) les moyens pour les actions encourissant des coûts au cours de ce processus, un partenariat avec l'UE et avec d'autres parties intéressées a été suggéré.