COMPENDIUM CULTURAL POLICIES AND TRENDS IN EUROPE
Print this Page
Print this Page
EN DE FR  Council of Europe LOGO  ERICarts LOGO

Le Conseil de l'Europe

Le Conseil de l'Europe est la plus ancienne organisation politique du continent fondée en 1949, qui vise à travailler pour une plus grande unité entre les peuples de l'Europe, pour protéger les droits de l'homme, la démocratie et la primauté du droit et d'améliorer les conditions de vie pour tous les Européens. Les 10 États membres fondateurs ont élargi à 47 pays et cinq pays du statut d'observateur (le Saint-Siège, les Etats-Unis, Etats-Unis, Japon et Mexique). Il existe actuellement deux applications ouvertes pour l'adhésion de la Biélorussie et au Monténégro.

En 1955, la Convention culturelle européenne est entré en vigueur comme premier instrument à travers lequel les Etats de l’Europe, soit-il membres du Conseil de l'Europe ou pas, expriment leur attachement à la coopération culturelle. Il continue à fournir un cadre juridique pour l'action du Conseil de l’Europe dans des domaines comme l'éducation, la culture et le patrimoine. En 2005, le Conseil de l'Europe et ses Etats membres ont célébré le 50e anniversaire de la Convention culturelle européenne avec deux conférences ministérielles (à Faro et Wroclaw) et d'une série d'ateliers de réflexion avec des experts et intellectuels des politiques culturelles (Strasbourg). Un Sommet du Conseil de l'Europe avec les chefs d'Etat et de gouvernement a aussi eu lieu en 2005 (Varsovie).

Le Conseil de coopération culturelle (CDCC) a été créé en 1961 comme un comité de représentants gouvernementaux responsables de l'établissement du programme d'action dans les domaines de l'éducation, la culture, les médias, les sports et la jeunesse. En 2001, le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe a décidé de transformer le Conseil de Coopération Culturelle (CDCC) et de ses comités spécialisés en quatre comités de pilotage, y compris l'actuel Comité Directeur pour la Culture (CDCULT) qui a le mandat de développer des programmes de coopération culturelle. Les termes de référence de 2006 pour le CDCULT indique que le Comité "sera responsable des activités liées à la politique et au action culturelle et de suivre leur mise en œuvre, suivi et évaluation" et que son travail «doit se concentrer sur l'élaboration des politiques culturelles et aider à sa mise en œuvre, l'établissement de normes et de suivi "dont le:

  • Développement des politiques culturelles;
  • Assistance à la mise en œuvre des politiques culturelles;
  • Développement de normes, principes et bonnes pratiques européennes, et
  • Suivi des instruments normatifs et de normes dans le domaine de la culture.

Les activités du Conseil de l'Europe dans le domaine de la culture ont été construites sur quatre grands principes, notamment: la promotion de l'identité, le soutien à la créativité, le respect de la diversité culturelle et de la participation à la vie culturelle. Via ses comités intergouvernementaux et la Direction de la Culture, Patrimoine Culturel et Naturel, le Conseil de l’Europa a longtemps été impliqué dans le domaine des politiques culturelles, avec la plupart qui peut-être considérer comme travaux de pionnier:

  • Défier le débat politique: 1972 Déclaration d’ Arc et Senans sur l'avenir du développement culturel (mis à jour en 1997);
  • Rapport du Groupe de travail européen sur la culture et le développement: In from the Margins: A contribution to the debate on culture and development in Europe, 1997.
  • La réflexion sur les politiques culturelles nationales et ces modèles: Programme européen sur les évaluations nationales de la politique culturelle qui a produit jusqu’à présent 28 évaluations avec le 29ième en cours sur la Turquie en 2008-2011.
  • Compendium des politiques et tendances culturelles en Europe, un système d’information et de surveillance unique sur la politique culturelle avec des caractéristiques thématiques et techniques permettant l'analyse et des rapports des politiques transversales et comparatives.
  • Des études transversales qui vont plus loin dans l'élaboration des politiques et des questions spécifiques (par exemple, des institutions nationales en transition, politiques nationales du livre, la politique culturelle et la diversité culturelle, Politiques du film européen).
  • L'assistance technique pour la construction de politiques culturelles nationales à travers les programme STAGE et MOSAIC, suivie par l'Initiative de Kiev – le Conseil assiste les pays en transition à renforcer les capacités et politiques culturelles de manière intégrée et fondée sur les principes communs du Conseil de l'Europe.
  • Construire une base pour la coopération du troisième secteur culturel: soutien à des initiatives telles que CIRCLE - mis en place en 1980 comme le premier «réseau» pour l'échange d’informations de politiques culturelles - ou ENCATC - mis en place comme réseau pour des formateurs en gestion culturelle, et la participation de plusieurs organismes culturels, d’associations et d’ONG en tant qu'observateurs au Comité directeur de la culture.

Alors que le Conseil de l'Europe n'est pas dotée des ressources ni de mandat de fournir un soutien direct aux artistes, il soutien des programmes impliquant des artistes créatifs tels que «Apollonia» (Faciliter l'échange artistique avec les pays européens de l'est et du centre) ou « Pont de l'Europe » (Essais de 40 écrivains européens inscrits au Pont de l'Europe qui connecte Strasbourg avec Kehl). Depuis 1954, le Conseil de l'Europe a organisé plus de 29 expositions d'art transnationales telles que «Art et pouvoir: l'Europe sous les dictateurs 1930-1945». Le programme a été attribué en 2008 au « Evénement culturels et Exhibitions artistiques » du Conseil de l'Europe et un nouveau système d'attribution «label culturel» a été créé pour distinguer les projets innovants artistiques portant des messages forts liés aux travaux du Conseil et des questions critiques européennes.

D’autres grands projets du Conseil de l'Europe dans le domaine de la culture sont les Itinéraires Culturels et les activités EURIMAGE qui soutiennent la co-production cinématographiques. Des projets antérieurs comprennent Culture and Neighbourhoods; Culture, Creativity and the Young; the Electronic Publishing, Books and Archives Project; Information Society and Cultural Policy; European Approaches to Cultural Diversity; Intercultural Dialogue and Conflict Prevention; Creating Cultural Capital.

En mai 2005, le 3e Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement du Conseil de l'Europe (Varsovie, Pologne) a adopté une déclaration politique et un plan d'action en proclamant le dialogue interculturel et la gestion démocratique de la diversité comme une priorité centrale pour l'organisation en général, et pour le secteur culturel en particulier. À cet égard la DG IV responsable de l'éducation, la culture et du patrimoine, jeunesse et sport a coordonné un exercice transversale au Conseil de l'Europe qui a mené en mai 2008 a la publication du Livre blanc sur le Dialogue Interculturel. Il affirme que notre avenir commun dépend de notre capacité à développer et à protéger les droits humains, la démocratie et la primauté du droit et à promouvoir la compréhension mutuelle. Il offre à l'approche interculturelle comme un modèle prospectif de la gestion de la diversité culturelle.

En 2006, le Conseil de l'Europe – en collaboration avec la Commission européenne et le Forum européen pour la jeunesse – a lancé la campagne «Tous différents-tous égaux pour la diversité, les droits de l'homme et la participation », suivi par la récente campagne «Speak Out Against Discrimination ». Il a également lancé le projet «Journées européennes du patrimoine » et est engagé depuis 2008 dans le projet Villes interculturelles qui fonctionne comme projet conjoint avec la Commission européenne.

Pour plus d'informations voir http://www.coe.int/t/dg4/cultureheritage/default_FR.asp?